Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Le Conseil adopte sa position sur le budget 2013 de l'UE

Le 24 juillet, le Conseil a adopté sa position sur le projet de budget de l'UE pour l'exercice 2013. Les ministres sont convenus que la hausse des paiements devrait être limitée à 2,79 % par rapport au budget 2012.


© Fotolia 

En chiffres absolus, la position du Conseil prévoit 132,70 milliards d'euros en paiements (c'est‑à‑dire en montants susceptibles d'être effectivement versés en 2013) et 149,78 milliards d'euros en engagements (c'est-à-dire en engagements de dépenses, dont le versement ne doit pas nécessairement intervenir en 2013, mais qui peut être réparti sur plusieurs exercices).

Cela correspond à un accroissement de 3,61 milliards d'euros pour les paiements et de 1,88 milliard d'euros pour les engagements par rapport au budget 2012, mais à une baisse de 5,23 milliards d'euros et de 1,15 milliard d'euros respectivement par rapport à la proposition de la Commission pour le budget 2013.

Cette décision a été prise compte tenu des résultats de l'exécution budgétaire passée et de capacités d'absorption réalistes, ainsi que de la situation générale actuelle des finances publiques des États membres.

L'augmentation la plus importante décidée par le Conseil (+ 6,71 % en paiements) concerne la croissance durable (rubrique 1). La part la plus importante des montants affectés à cette rubrique est consacrée à la politique de cohésion de l'UE (sous‑rubrique 1b), qui enregistre une augmentation de 8,07 %.

Selon la position du Conseil, un autre domaine d'action prioritaire financé sur le budget de l'UE est celui des politiques de l'UE en matière de liberté, de sécurité et de justice, y compris des activités liées aux frontières extérieures et à la migration (augmentation de 5 % des paiements).

La position du Conseil servira de mandat à la présidence chypriote pour négocier le budget de l'UE pour le prochain exercice avec le Parlement européen, qui devrait adopter des amendements à la position du Conseil en octobre 2012.
  

Pour en savoir plus:
Communiqué de presse (pdf)
Retransmission de la conférence de presse sur Internet (vidéo)

 

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?